Dans le but de s’adapter au cahier des charges récemment élaboré par le FOSCAO, la plate-forme nationale du Mali, soutenue par le Secrétariat Régional du FOSCAO et la Fondation Ford, vient de clôturer une rencontre qui avait un double objectif: le développement des plans d’actions spécifiques pour chaque pays et un dialogue politique pour endiguer le mariage Précoce en Afrique de l’Ouest
 

Publications

BEYOND RESOURCE VIOLENCE

LA SOCIETE CIVILE ET LES DEFIS DE LA  CONSTRUCTION DE LA PAIX EN AFRIQUE DE L’OUEST

 Le concept de conflit est devenu presque synonyme du continent Africain. Tandis que ceci pourrait sonner exagéré ou humiliant pour ceux qui ont subi les conséquences de ces conflits. Il n’y a pas un seul mot qui pourrait exprimer ce dont ils souffrent et subissent présentement. Les conflits en Afrique de l’Ouest sont devenus plus virulents que partout sur le continent. Les conséquences néfastes de ces conflits ne sont imputables à personne, mais des problèmes se posent quant à leur interprétation, compréhension et approches de solutions. Un des problèmes les plus récurrents est la tentative de voir les conflits dans un prisme multi-causal sans en apprécier la magnitude de la complication des liens qui existent entre eux. Beyond Resource Violence est une œuvre qui propose un recul méthodologique et conceptuel sur les bases des conflits. C’est une compilation de travaux ou d’articles bien pensés et élaborés proposant une nouvelle compréhension des causes menant au conflits et comment ils peuvent être résolus. Il est souvent dit que l’environnement (ou plus spécifiquement les ressources en son sein) est un des éléments qui alimentent les conflits de ressources, dans la plus part des cas, en Afrique de l’Ouest. Ce qui occasionne les conflits, ce sont les tentatives de certains individus ou groupes d’individus, au grand dam d’autres, de prendre le contrôle de ces ressources .Thomas Malthus déclarait que c’est l’avarice de la nature qui nous pousse à rentrer en conflits ouverts avec d’autres personnes au nom des ressources rares. En effet ceci est le point de vue largement répandu sur la relation entre les conflits et la rareté des ressources. Ce livre, de manière révolutionnaire révèle que ce sont les parties qui se disputent le contrôle des ressources qui très souvent rendent ces dernières artificiellement rares .Le rôle des Etats en conflits y est analysé de manière exhaustive et révèle qu’ au lieu d’être un arbitre impartial dans les conflits opposant des individus et des groupes ,l’Etat en Afrique de l’Ouest prend parti. Il opère des saisies illégales de ressources appartenant à des communautés au profit de ceux qui les gèrent ou intervient dans l’intérêt d’une partie ; les multinationales par exemple. L’idée centrale est que l’Etat se compromet en tant qu’arbitre, et n’est presque pas en position de régler les conflits. Il a donc besoin d’un appui. C‘est dans ce sillage que les Organisations de la Société civile interviennent. Elles ne viennent pas se substituer à l’Etat mais pour l’aider à bâtir une société pacifique et stable où peut régner le développement. 

RESOLVING WEST AFRICAN CONFLICTS

Early Warning Early Response

 Le caractère inévitable du conflit et ses conséquences immenses, ne sont pas sans doute, l’apanage de l’Afrique .indubitablement, là où réside le doute c’est comment s’en sortir. Peut-on prévenir les conflits ou alors devons-nous attendre à gérer les conséquences d’un éventuel conflit? Dans la plupart des cas, on attend que le conflit s’installe avant de prendre des actions.

 Hormis les importantes pertes en vies humaines et des destructions massives de biens qu’engendrent certains conflits rendant difficile la réhabilitation, d’autres perdurent, rendant ainsi leur résolution assez compliquée. «Mieux vaut prévenir que guérir » est un des plus vieux adages. Rien ne peut être aussi actuel que le fond et le truisme que décrit cet adage. Ce livre capte et exalte l’essentiel même de la nécessité de prévenir les conflits avant qu’ils ne se déclenchent en Afrique de l’Ouest à travers le concept et l’entremise du système ‘’d’avertissement précoce- réponse hâtive’’.

 Le livre est une collection d’articles savamment écrits qui, non seulement donnent un nouvel aperçu sur comment exploiter le système de veille mais fondamentalement il met aussi en relief la nécessité de lui adjoindre une réponse hâtive pour effectivement prévenir les conflits. Cet ouvrage va représenter autant pour des groupes individuels que pour des Organisations de la société civile et les agences gouvernementales qui s’intéressent à la gestion et à la résolution des conflits, une œuvre d’importance et une ressource inestimable .

Cliquer sur le box ci-dessous pour écouter Le rôle du FOSCAO

Une vision de la nouvelle relation entre le gouvernement et les OSC, cliquez sur le box ci-dessous

Médias sociaux

 
© Copyright WEST AFRICAN CIVIL SOCIETY FORUM (WACSOF). All Rights Reserved.
Designed by PureWeb
Designed by : PureWeb.