Dans le but de s’adapter au cahier des charges récemment élaboré par le FOSCAO, la plate-forme nationale du Mali, soutenue par le Secrétariat Régional du FOSCAO et la Fondation Ford, vient de clôturer une rencontre qui avait un double objectif: le développement des plans d’actions spécifiques pour chaque pays et un dialogue politique pour endiguer le mariage Précoce en Afrique de l’Ouest
 

NOUVELLES

LE FORUM DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE D’AFRIQUE DE L’OUEST (FOSCAO) CONDAMNE FERMEMENT L’ENLEVEMENT DE JEUNES ADOLESCENTES PAR LA SECTE ISLAMISTE BOKO HARAM Le Forum de la Société civile d’Afrique de l’Ouest (FOSCAO) Organe de coordination de la Société civile en Afrique de l’Ouest, condamne l’enlèvement par le Groupe terroriste Boko Haram, de plus de deux cents jeunes filles dans le Collège d’ Enseignement général de Chibok dans l’Etat de Borno au Nigéria. Faut-il le rappeler, le 14 Avril dernier, la Secte a enlevé des jeunes lycéennes âgées de 13 à 18 ans dans leur Etablissement au milieu de la nuit. Nonobstant les condamnations les terroristes ont, quelques semaines plus tard, récidivé en attaquant le Village de Warabe, une autre localité située dans le même Etat, et ont enlevé Onze adolescentes. Le Secrétaire général du FOSCAO, Monsieur Abdoulaye Diallo qui parlait au nom de l’Organisation, a condamné fermement l’enlèvement et a déclaré que ce rapt est non seulement inhumain mais constitue un défi aux normes humaines. Considérant l’un des objectifs du FOSCAO, celui de plaider en faveur des Droits de l’homme en général, ceux des enfants et plus précisément les droits des filles en particulier qui constituent un facteur essentiel à la réalisation du développement humain durable et de l’intégration régionale, Monsieur Diallo a affirmé que la menace du chef de Boko Haram d’enlever beaucoup plus de filles et de les vendre comme esclaves sexuelles, est contraire aux Droits de l’Homme et aux prescriptions de la religions musulmane qui au contraire reconnait la place de la femme dans nos sociétés et fait la promotion de son autonomisation. Le FOSCAO a par la même occasion invité les Gouvernements ouest africains à une synergie d’action en vue d’assurer le retour des adolescentes. Selon le Secrétaire général de l’organisation, la question sécuritaire peut être réglée efficacement si les Etats de la région décident de travailler ensemble pour combattre le fléau. Il a ensuite ajouté au vue de la tournure régionale des conflits et des menaces terroristes en Afrique de l’ouest, les Etats encore à l’abri peuvent toujours connaitre, tôt ou tard, la même situation si des mesures communes ne sont pas prises pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région. En attente d’un dénouement heureux de cet enlèvement, l’Organisation présente ses sincères compassions aux parents, tuteurs, proches et à tous les Nigérians. Le FOSCAO, par la voix de son Secrétaire général, a exprimé ses vives préoccupations à propos des conséquences dramatiques du rapt des adolescentes, notamment la réticence des parents à envoyer leurs filles à l’école de peur qu’elles ne tombent dans les mains des insurgés; ceci réduit les chances des filles à acquérir l’instruction scolaire pour leur épanouissement. De plus, cette situation pourrait retarder le développement des Etats membres de la CEDEAO. Pour finir, Le FOSCAO a invité toutes les Organisations ouest africaines, sous sa chape à collaborer et à se mobiliser et à peser de tout leur poids dans les plaidoyers afin de retrouver les adolescentes pour à signaler toute information utile pouvant conduire au retour des jeunes adolescentes quel que soit le lieu où elles sont gardées.

Cliquer sur le box ci-dessous pour écouter Le rôle du FOSCAO

Une vision de la nouvelle relation entre le gouvernement et les OSC, cliquez sur le box ci-dessous

Médias sociaux

 
© Copyright WEST AFRICAN CIVIL SOCIETY FORUM (WACSOF). All Rights Reserved.
Designed by PureWeb
Designed by : PureWeb.